Acheter du vin sur Internet

Sur Internet il est possible d’acheter pratiquement tous les vins du monde, des plus exquis aux plus ordinaires, de toutes les variétés et de tous les prix, et avec les mêmes garanties que celles offertes par les boutiques tangibles. Il suffit de savoir identifier les vendeurs de confiance et de disposer de toute l’information nécessaire concernant le mode de paiement.

Internet est un moyen d’acquisition particulièrement intéressant pour l’amateur de vin. Sans avoir à se déplacer, celui-ci peut trouver une information complète et actualisée portant sur des milliers de crus et comparer les évaluations et les dégustations de spécialistes et autres amateurs.

Devant une telle surabondance, il suffit de savoir clairement le type d'achat que nous désirons faire, c'est-à-dire de définir notre stratégie d’achat. Es-ce un vin à offrir ? Suis-je en train de monter ma propre cave ? Voulais-je amplifier mon univers sensoriel ? S'agit-il d'un investissement ?

Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de conseils qui n’ont d'autre but que de vouloir vous aider dans cette passionnante expérience qu’est l’achat d’un vin, tant au moment de sélectionner les bouteilles que de choisir la boutique. Et, s’il vous reste encore un doute, prenez donc contact avec notre Service client qui se fera un plaisir de vous guider.


Conseils de sélection des vins

1. Suivre nos goûts personnels

C'est à nous que doivent plaire les vins. Il est donc conseillé de suivre le critère de nos goûts et d’acquérir des vins de cépages, de type. d'une durée d'élevage, de caractéristiques sensorielles, de la région d’élaboration et même de la marque qui nous plaisent le plus, à nous et à personne d'autre.

C'est une bonne stratégie que d'acheter des bouteilles de ces caves dont les vins nous ont toujours plu. Il est aussi important de prendre note de ces nouveaux vins dégustés dans des restaurants, chez des amis ou dans la famille, et que nous avons aimés ; et de faire attention aux évaluations et aux notes de dégustation décernées par des sources fiables, comme celles de guides spécialisés (The Wine Advocate de Robert Parker, Guía PeñínWine Spectator, Decanter, Stephen Tanzer's Wine Cellar, René Gabriel...), par des publications, sur des sites, etc.

Ceci ne signifie aucunement se cantonner toujours dans les mêmes crus au risque de passerà côté des nuances et des plaisirs d’autres vins, pour l’instant inconnus. Peu à peu nous évoluerons et, sans nous en rendre compte, nous finirons par varier et amplifier notre sélection. Il suffit de commencer, petit à petit.

2. Goûter, gouter et goûter encore

Goûter un maximum de vins est fortement conseillé pour nous éduquer et nous enrichir sensoriellement, mais cela l'est aussi pour savoir quels vins nous devons réellement acheter.

Pour goûter un vin, nous pouvons profiter de notre passage dans un restaurante, et tout particulièrement dans ceux dont nous savons qu'ils disposent d'une cave intéressante et qu'ils sauront servir le vin, ce qui n'arrive généralement que lorsque l'établissement a un sommelier.

Une autre façon de goûter le vin est de participer à des dégustations organisées ou même de fréquenter les caves elles-mêmes. Ainsi, si nous avons l'intention de voyager dans une région de production, il est intéressant de prévoir une visite des producteurs pour tester in situ leurs divers produits.

En dernier lieu, nous pouvons toujours commencer par n’acheter qu’une ou deux bouteilles ou par nous inscrire à un club de vins, comme le Club Italvinus, qui nous enverra une sélection mensuelle. Ces sélections ont été réalisées par des sommeliers de haut niveau, elles mettent à notre portée des vins d’un excellent rapport qualité-prix, originaux et qui nous amèneront peu à peu à connaître ce monde particulier.

3. Chercher des vins qui se marient avec nos plats favoris

Le vin accompagne généralement un plat, ce qui revient à dire que sa fonction principale est d'appuyer et de compléter un repas. L'objectif du mariage est que plat et vin gagnent à cette union, et d'éviter que l’un prenne le pas sur l’autre.

Le mieux est donc de prendre bonne note de tous nos plats favoris (viandes, poissons, sauces, desserts, charcuteries, etc.) et de la fréquence à laquelle nous les dégustons, de façon à pouvoir esquisser le profil des vins qui leur conviennent.

Le mariage est un art, certes, mais ses bases sont loin d’être complexes. Il nous suffit de combiner habilement la corpulence et la complexité du vin pour ne pas nous tromper dans notre choix.

La corpulence du vin doit être semblable à celle du plat. Ainsi par exemple le gibier, les viandes grillées, les poissons aux sauces puissantes et les fromages affinés préfèrent des vins aux arômes larges, enveloppants et d’une certaine tannicité, longs en bouche. Ces vins sont, en général, des rouges ayant longuement séjourné en barrique, des crianzas et des vins de réserve.

Pour ce qui est de la complexité, il faut faire en sorte qu’elle complète celle du plat. Des plats simples, aux saveurs et aux arômes très concrets sont meilleurs lorsqu'ils sont accompagnés de vins aux riches nuances : riches en arômes fruités, avec des notes épicées et grillées, des arômes balsamiques, minéraux,... Par contre, nous marierions les plats complexes avec des vins plus faciles, plus directs, offrant un arôme et une saveur concrète prédominante.

Dans les stratégies de mariage entre plat et vin entrent aussi la recherche d’une complémentarité ou, au contrauire, d’un contraste de saveurs et d’arômes. Dans le premier cas, il s’agit de réunir des vins et des aliments aux saveurs similaires, de façon à renforcer la gamme des deux saveurs. Par exemple, un plat léger comme les tartes aux fruits intensifie la saveur d’un vin léger et doux. Dans le second cas, on cherche à mettre en valeur l’un des deux ou à les opposer, si tous deux ont du caractère, en choisissant un vin à la saveur et à l’intensité très différentes de celles du plat. Nous en trouvons les meilleurs exemples avec les fromages forts comme le roquefort ou le manchego affiné, qui ont besoin de vins robustes comme le Sauternes (Bordeaux) ou d’autres vins doux concentrés, ou encore de crianzas ou de réserves de Ribera del Duero.

Équilibrer le panier avec des vins à prix modérés et des vins de choix

Il existe des milliers de bons vins qui coûtent de 5 à 15 euros, mais nous trouverons difficilement un vin exceptionnel à ce prix. Ainsi donc, pour donner une touche de distinction à notre cave, il est bon d’avoir quelques vins de 30 à 150 euros, qui est l’ordre de prix des vins les plus chers, raretés mises à part.

Il est conseillé d'acheter les vins les plus chers au moment de leur sortie sur le marché ou, si nous en avons l'occasion, de les acheter en primeur (lorsque la cave n'est encore qu'au stade de l'élevage). Ce sont des vins qui, conservés dans de bonnes conditions, prennent de la valeur avec le temps et finissent par représenter un excellent investissement. De plus, nous nous assurons ainsi qu'ils n'ont pas été stockés malencontreusement par l'un des intermédiaires puisqu’ils proviennent directement de la cave d'origine. De toute façon, avant d'effectuer ce type d'achat, mieux vaut en avoir vu de bonnes références venant d’un expert ayant goûté le vin directement à la barrique.

Les vins plus économiques peuvent être destinés à une consommation plus immédiate (dans les 2 ans) bien que, si l’un d’entre eux nous a agréablement surpris, cela vaudra probablement la peine d’espacer les dégustations pour en étudier l’évolution.

5. Diversifier la cave pour minimiser les risques

Il se peut que l'un des vins de notre cave ne vieillisse pas comme nous étions en droit de l'attendre, soit de par les caractéristiques du vin, de par une déficience des bouchons ou simplement pour ne pas avoir été conservé dans des conditions optimales.

Le risque est minime pour de grands vins mais, malheureusement, ils ne représentent généralement qu’une faible partie de notre investissement. Il est donc conseillé d’acheter des vins de caves et de régions de production différentes, de différents millésimes et cépages, tout en n’oubliant aucun des conseils antérieurs. Comme il est logique, nous aurons certaines difficultés à diversifier notre cave au départ mais, au fur et à mesure que nous pénètrerons dans le monde du vin, nos goûts évolueront et s’élargiront et, à la fin, ce sera pour nous une tâche aussi facile que passionnante.

6. Ne pas acheter plus de vins que nous ne pouvons en consommer ou conserver en de bonnes conditions

Disposer d’une installation en bonnes conditions et de grande capacité n’est pas à la portée de tous. Il faut une pièce fraîche, aérée, obscure, sans brusques changements de température ni d’humidité et, si possible, avec peu de passage. Ce n’est pas le cas de l’immense majorité de nos maisons ; aussi vaut-il mieux disposer d’une armoire à vins climatisée (ou, si vous préférez, d'une glacière à vins).

Les armoires à vins actuelles peuvent accueillir de quelques bouteilles à plusieurs centaines. Ainsi donc, en fonction de sa capacité et du rythme de notre consommation, nous déterminerons le nombre maximal de bouteilles à acheter ; d’autre part, si nos achats ne sont pas destinés à une consommation immédiate, il n’est pas nécessaire de les placer dans des conditions si particulières.

En ce sens, il faut tenir compte du fait que, même si les conditions de conservation sont excellentes, la bonification en bouteille est toujours limitée et que, si nous laissons attendre ces vins trop longtemps, nous courons le risque de détruire un grand cru.

Cave traditionnelle Cave traditionnelle

7. Quand et comment acquérir des vins de garde

Armoire à vins climatisée Armoire à vins climatisée

Les amateurs de vin sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux vins de garde. Outre le plaisir ressenti, cela peut représenter un bon investissement que de conserver un grand vin jusqu’à son point d’orgue ; il y a aussi ceux qui achètent une bouteille particulière soit à l’occasion d’une naissance, en envisageant de la conserver jusqu’à la majorité de l’enfant soit lors de tout autre évènement particulier.

En tout cas, nous vous conseillons d’agir comme suit :

  • Disposer d’une cave ou d’une armoire à vins en bonnes conditions
  • Contrôler le temps de vieillissement et ne pas conserver la bouteille plus de ce que recommande la cave ou votre source de référence (guide,livre, web)
  • Acheter les bouteilles au moment où elles sortent sur le marché (voir point 4
  • Si ce vin est appelé à être gardé de longues années, mieux vaut acquérir un magnum (1,5 litres) plutôt que le standard de 0,75 litres, car un vin vieillit plus lentement dans une grande bouteille (l’oxygène qui est filtré par le bouchon se répartit sur une plus grande quantité de vin, ce qui en diminue la proportion) ; de plus, sur une masse plus importante, les fluctuations thermiques intérieures sont moindres et la surface de vin exposée à la lumière l’est aussi, proportionnellement.
  • Les grands vins sont préférables : ils conservent élégamment leur structure au fil du temps et il faut, si possible, choisir des vins très fruités, à l’acidité marquée et aux bons tanins (condensés, non astringents).

Les fiches des vins éditées par Italvinus indiquent généralement le temps de garde conseillé, mais il est toujours bon de le vérifier sur d’autres sources (caves, guides, ...).


Des boutiques de confiance

À qui se fier

Les boutiques de confiance offrent des produits de qualité et un service impeccable. Dans le cas du vin, la qualité du produit dépend en grande partie du producteur mais le commerce y a aussi sa part de responsabilité puisque c’est lui qui en fait la promotion et qui le manipule pendant un certains laps de temps. C’est pourquoi un vin qui n’a pas la qualité attendue ne parle pas en faveur de la boutique qui le vend.

Quant au service, le client doit pouvoir disposer des informations et des garanties suivantes :

  • Une information complète et de qualité sur le vin : millésime, propriétés du cépage, teneur en alcool, cave, note de dégustation et, si possible, une évaluation indépendante de celle fournie par les producteurs.
  • Des contenus actualisés: une boutique de confiance renouvelle constamment ses contenus et se tient à jour des nouveautés qui apparaissent sur le marché.
  • Des conditions d’achat claires prix du vin et du transport, taxes, modes de paiement, délais de livraison et garanties de retour.
  • Les coordonnées de l’entreprise: présentation, nom, adresse, CIF, téléphone, adresse électronique et formulaire de contact.
  • Un paiement sécurisé: les donnés personnelles doivent être transmises sous connection sécurisée.
  • Une garantie de retour: si la bouteille a été endommagée au cours du transport, le vin n’est plus en bon état ou, tout simplement, ne répond plus aux attentes du client. Tout commerce de confiance se doit de le remplacer par une autre bouteille ou un autre vin ou de rembourser le montant correspondant.

État des bouteilles

L’un des avantages de l’achat dans une boutique en ligne réside en ce que toutes les bouteilles restent dans la cave jusqu’au moment de leur expédition ; ce qui revient à dire qu’elles n’ont pas été exposées à de fortes températures ni à la lumière comme ce peut être le cas dans des vitrines.

En tout cas, une série d’indicateurs peuvent vous aider à déterminer si le vin reçu est en bonnes conditions :

  • Si le bouchon dépasse ou si des taches de vin collantes sont visibles autour de la capsule, cela peut être dû à de brusques variations de la température à un moment quelconque de son stockage ou de son transport.
  • Si le niveau du vin est plus bas que d’habitude, il se peut que le bouchon présente un défaut important et ait laissé échapper une partie du liquide avec, pour conséquence, une éventuelle oxydation du reste du vin.

Par contre, d’autres phénomènes tels que l’apparition de lies ou de sédiments au fond de la bouteille ou de petits cristaux ou grains de sucre sur la face interne du bouchon (précipités d’acide tartrique) n’indiquent aucunement une mauvaise conservation du vin mais, bien au contraire, une manipulation moindre du produit, et ils n’affectent ni les arômes ni la saveur du vin.

Conditionnement et transport

Le vin est un produit qui doit être transporté dans des conditions bien particulières pour que sa qualité ne soit pas affectée. L’emballage doit être suffisamment renforcé pour protéger les bouteilles d’éventuels coups, de possibles agressions externes et du frottement entre elles au cours du transport, et le temps de transit ne devrait pas dépasser la semaine.

Un commerce de confiance ne considèrera faite la vente qu’après que le client aura reçu son vin en bonnes conditions, c’est-à-dire qu’il l’informera ponctuellement de la situation de sa commande et répondra rapidement à toute question posée.

Modes de paiement : types, caractéristiques, sécurité, coût

Les modes de paiement sont très nombreux, surtout dans les boutiques en ligne, mais les modes les plus habituels restent le virement bancaire, la carte de crédit ou le contre remboursement.

  • Virement bancaire
    Le règlement par virement est totalement sûr puisque l’argent passe d’un compte à l’autre et qu’il reste trace du paiement en cas de réclamation postérieure. Il suffit de prendre conseil de sa banque si la banque du commerce n’est pas du même pays ou de la même zone de libre commerce.
  • Carte de crédit
    Ce moyen de paiement est très avantageux pour l’acheteur car très pratique et il est aussi sûr - et même plus sûr- que lorsqu’il est utilisé dans un commerce traditionnel.
    Italvinus gère le recouvrement des règlements par carte à travers PAYTPV, fournisseur de services de recouvrement en ligne certifié PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard), et CaixaBank. Toutes les données fournies à cet effet (numéro, date de péremption et code de validation) sont cryptées à l'aide du protocole SSL (Secure Socket Layers) qui en garantit la totale sécurité et elles ne peuvent pas être interceptées au cours de leur transit par le réseau. Italvinus dispose d'un certificat de sécurité en commerce électronique décerné par l'entreprise COMODO CA Limited.
  • Contre remboursement
    C'est le mode de paiement le plus raisonnable lorsque le commerce n’offre pas de garanties suffisantes de sécurité et de confidentialité. Pour le consommateur, il a l’avantage de ne rien avoir à débourser avant d’avoir le produit en mains ; mais, en contrepartie, il présente l’inconvénient de devoir payer une commission, compte tenu du risque et du coût que comporte sa gestion, tant pour le commerce que pour le transporteur. Italvinus applique une commission de 5 % (avec un minimum variable en fonction de la destination).
    Si nous choisissons ce mode de paiement, il est bon, au moment de la livraison, d’avoir préparé le montant exact en argent liquide car le produit ne peut pas être livré s’il n’a pas été entièrement réglé. Une fois l’argent reçu, le transporteur devra remettre au client le justificatif de paiement, indispensable en cas de réclamation.

Confidentialité

Les données à caractère personnel que les clients fournissent à un commerce doivent être traitées confidentiellement. Il est donc important que toute boutique en ligne offre à ses usagers une Garantie de sécurité et une Politique de confidentialité qui expliquent le traitement qui sera fait de ces données et précise les droits que la loi donne à tout citoyen.

Offices de protection du consommateur

Si le cas se produisait que le commerce ne fasse aucun cas de vos réclamations, vous pouvez recourir aux offices de protection du consommateur et aux associations de consommateurs :