Sélection Mars 2020

Quand le vin se fait dur... les durs commencent à l'aimer

Sélection Mars 2020

Casella Friuli Colli Orientali Tazzelenghe 2015 (2 bouteilles)
Tenuta Bellafonte Sagrantino Collenottolo 2013 (2 bouteilles)
I Borboni Asprinio di Aversa Vite Maritata 2018 (2 bouteilles)

Prix du lot : 130,91 €
Prix spécial Club : 115,00 €
Vous économisez : 15,91 € (12.15%)

M'inscrire maintenant !

À propos de cette sélection...

Que sont les « duretés » d’un vin ? L’expression pourrait évoquer des sensations aspres, difficiles ou désagréables. Mais ce n’est pas le cas. Les duretés représentent le patrimoine organoleptique du vin. Son passeport pour l’avenir. Garantie de longévité et en même temps de bon goût. Dureté est l’acidité qui rend chaque gorgée rafraichissante, satisfaisante et croquante et qui constitue l’antioxydant le plus puissant et donc son « conservateur » naturel. Dureté est sapidité. Donc saveur, tension, territoire. Sensation de minéralité qui part de l’olfactif pour arriver au gustatif. Et pour les rouges, dureté veut aussi dire tanin. L’âcreté fine, élégante et dynamique qui rend les rouges, surtout les jeunes, fougueux et catégoriques, de caractère. Et qui s’arrondissent au fur et à mesure du temps dans un concert de somptuosité.

A quel point le territoire est présent dans tout cela ? Beaucoup. Des sols volcaniques ou de montagne exaltent naturellement les duretés du vin, grâce aussi aux climats extrêmes qui ne laissent que peu de place à la douceur. Mais le cépage joue un rôle encore plus important. Sans être démenti, on peut dire que les plus grands cépages autochtones italiens offrent des vins naturellement enclins à la dureté. Des rouges tanniques, fins, frais. Des blancs verticaux, coupants, parfois citriques, extrêmement minéraux. Des duretés si poussées qu’elles font faire la grimace aux dégustateurs internationaux. Mais alors qu’aujourd’hui on cherche la somptuosité directe et verticale, elles sont unanimement appréciées.

C’est l’histoire du Nebbiolo, du Sangiovese, du Garganega, du Verdicchio et de nombreux autres raisins qu’on considère le sommet de l’expression du vin italien. Des raisins que les Italiens hésitaient à vinifier en pureté il y a plus de cent ans parce qu’ils donnaient des vins trop durs pour la consommation domestique dominante à l’époque et surtout immédiate et paysanne. Mais quand, grâce à la modernisation des techniques de vinification, on a su attendre ces vins et les rendre plus nobles grâce aux longs affinages, c’est là que sont nées des perles comme le Barolo et le Brunello di Montalcino, expressions maximales de Nebbiolo et Sangiovese purs.

L’histoire s’arrête là ? Bien sûr que non. Si les raisins autochtones italiens partent tous avec ce quid de dureté et rusticité, ça ne peut pas être seulement l’histoire du Nebbiolo. Et en effet l’histoire du Nebbiolo en Italie se répète chaque jour. Le pays avec le plus grand patrimoine de raisins autochtones découvre en permanence des perles en mesure de défier les grands vins. Des perles dures qui doivent s’exprimer. Acides et tanniques, parfois disparues. Bien vinifiées, comme Cavour dans le Piémont et Biondi-Santi à Montalcino qui en ont eu l’intuition au XIXème siècle retracent l’ADN de l’excellence œnologique italienne.

Acheter dans la boutique

Voulez-vous acheter des bouteilles à l'unité de cette sélection à prix courant ?

Votre prochain envoi

  • Les envois du Club s'effectuent la dernière semaine du mois.
  • Si vous souhaitez ajouter plus de caisses, contactez-nous.
  • Vous pouvez consulter ou modifier l'adresse de livraison et la modalité de paiement en accédant à votre compte.
  • Si vous vous inscrivez maintenant vous êtes encore à temps de recevoir cette sélection.

M'inscrire maintenant !

Sans cotisations ni coûts d'inscription. Vous obtiendrez des remises et un grand cadeau en vous inscrivant.
Plus d'info

Casella Friuli Colli Orientali Tazzelenghe 2015 (2 bouteilles)

Rouge. Casella Colli Orientali del Friuli, Italie Tazzelenghe

Bouteille : 15,65 € membres Club / 17,90 € non membres


Le domaine Casella est né en 1960 dans le Frioul quand Francesco commença à se consacrer à la viticulture. Son fils Lino, aujourd’hui à la tête de la nouvelle cave d’Albana de Prepotto, lui a permis d’améliorer la qualité en modernisant les pratiques œnologiques. Lino s’est consacré au fur et à mesure des années aux cépages autochtones, en cultivant et récupérant de vieilles vignes qui risquaient l’extinction après cinquante ans d’abandon. La valorisation du mythique terroir des Collines Orientales du Frioul et du Collio, caractérisé par une alternance de marne et de grès protégés par les grands vents alpins, a atteint dernièrement son succès en ayant recours à la fermentation spontanée pour les vins blancs.

Trois hectares et demi de vignes de quarante ans d’âge en moyenne, élevées de façon écologique et durable, représentent la carte de visite de cette entreprise familiale. Tout comme le lien avec les cépages autochtones, spécialement les rouges. Parmi ceux-ci, on trouve certainement le Tazzelenghe qui doit son nom à une expression dialectale qui signifie « coupe-langue ».

Parent du Refosco, le Tazzelenghe est en effet caractérisé par un tanin particulièrement rugueux et coupant qui en a longtemps déconseillé la vinification pure. Aujourd’hui, après avoir risqué l’extinction, il est de nouveau vinifié par des producteurs comme Casella, innovateurs mais liés à la tradition. Il doit être vendangé après une pleine maturation, parfois légèrement en surmaturation (lors de la troisième semaine de septembre) et il est affiné pendant longtemps dans dans du bois. De cette façon, l’angulosité est arrondie et la qualité et la profondeur sont exacerbées.

Rouge rubis intense avec des reflets violacés, au nez ce Tazzelenghe est caractérisé par des notes de griottes et de fruits rouges, alors que les senteurs de cuir et la légère torréfaction confirment le caractère franc et déjà évolué du vin. Après deux ans en barrique et une année en bouteille, chaque gorgée exprime un mariage intéressant de tannicité, de notes fruitées de cerise et myrtille et de fraicheur. Les tanins sont soutenus et caractéristiques et accompagnent une persistance longue, vigoureuse et boisée. Il accompagne typiquement les préparations grillées et les plats de la tradition du Frioul comme le filet de canard, la brovada et museau ainsi que naturellement les fromages vieillis.

Fromages affinés

  • Alcool : 13,5%
  • Température de service optimale : Entre 16ºC et 18ºC

Casella Friuli Colli Orientali Tazzelenghe 2015
Recto et verso

Tenuta Bellafonte Sagrantino Collenottolo 2013 (2 bouteilles)

Rouge. Tenuta Bellafonte Montefalco Sagrantino, Italie Sagrantino

Bouteille : 30,81 € membres Club / 35,00 € non membres


Le Domaine Bellafonte représente sans aucun doute le nouveau cours du Sagrantino di Montefalco. Le fantastique projet de Peter Heilbron, homme sage, convivial et pragmatique, se trouve à Bevagna, commune située dans le nord de la zone d’appellation d’Ombrie. Secteur où la nature offre un climat frais, des expositions optimales et un vignoble à redécouvrir par rapport aux terres historiques de Montefalco.

Le principe qui régit le projet Bellafonte est clair : produire un Sagrantino aussi fin et élégant que possible, harmonieux et complexe en exaltant la longévité sans renoncer à ses traits distinctifs, soit sa robustesse et sa tannicité. En somme, un Sagrantino moderne, pop et goûteux. A en juger d’après les résultats et les récompenses, Peter a pleinement réussi.

La cave est un joyau de modernité et de technologie. En plus, à Bellafonte, on respire l’union parfaite entre durabilité environnementale, tradition et innovation technologique. De plus, le projet se revendique de la collaboration œnologique de personnalités telles que Beppe Caviola et Luca Franchetti. Comme les vignes, la cave est située à 300 mètres d’altitude. Les températures et l’humidité y sont contrôlées de façon naturelle. On y trouve de grands futs de chêne de Slavonia où les vins reposent sans subir de filtrations.

Le protagoniste du projet Bellafonte est le Sagrantino Collenottolo. A la fermentation spontanée, ce grand vin rouge d’Ombrie passe trois ans dans de grands futs et au moins un an en bouteille avant sa commercialisation. Meilleur exemple de Sagrantino conçu plus « par soustraction que par addition » orienté à l’élégance plus qu’à la structure tannique, il exprime une merveilleuse couleur rubis intense et intrigante. Il dévoile des parfums raffinés d’iris et de lavande, de confiture de myrtilles et framboises, d’épices douces et herbes aromatiques. Grand équilibre au palais : malgré la fameuse et caractéristique structure tannique, en bouche il est agréable grâce au fruit et aux délicates notes grillées.

Pâtes en sauce bolognaise

  • Alcool : 15,0%
  • Température de service optimale : Entre 16ºC et 18ºC

Tenuta Bellafonte Sagrantino Collenottolo 2013
Recto et verso

I Borboni Asprinio di Aversa Vite Maritata 2018 (2 bouteilles)

Blanc. I Borboni Aversa, Italie Asprinio

Bouteille : 11,04 € membres Club / 12,55 € non membres


L’histoire de l’Asprinio, cépage autochtone blanc de Campanie de la zone d’Aversa, est incroyable. C’est grâce à la famille Numeroso qui gère l’entreprise I Borboni qu’il a échappé à l’extinction mais a conquis un succès si important ainsi que des récompenses prestigieuses comme les Quattro Viti de l’Association Italienne des Sommeliers. Authentique patrimoine de biodiversité, l’Asprinio se compose de vignes en hautain, comme dans l’Antiquité, c’est-à-dire qu’elles entrelacent des arbres. Des vignes centenaires, préphylloxériques, qui résistent coûte que coûte dans un contexte où il est encore difficile d’avoir une entreprise et de qualité.

La cave, dans le centre historique de Lusciano, respecte tous les principes de la tradition locale, en commençant par une vinification dans une grotte, autre typicité de l’Asprinio. Asprinio, ça veut dire « aspre ». Effectivement, ce raisin possède une charge naturellement acide qui le rend exceptionnel sur le long terme grâce à l’affinage, mais aussi comme base mousseuse. Mais les duretés de l’Asprinio ne sont pas dues exclusivement au cépage, elles sont dues aussi au terroir sableux et presque entièrement volcanique. Il y a aussi l’élevage car la distance entre la racine et les grappes qui se trouvent sur les vignes unies aux arbres fait que la maturation des grains est partielle, verte, végétale. Et donc les vins sont tendus, verticaux, coupants, délicieusement territoriaux.

Il n’est donc pas surprenant que les vendanges des Vignes Mariées, Asprinio de la famille Numeroso, soient tardives, c’est-à-dire qu’elles aient lieu habituellement fin septembre ou début octobre. Il en dérive un vin à la sublime couleur jaune paille mais un splendide reflet verdâtre qui anticipe le caractère pimpant et espiègle. Son parfum est ouvert, fin et coupant avec un délicat bouquet d’agrumes, de fleurs, de groseille à maquereau, de maquis méditerranéen et de zeste d’orange. Au palais, il est moyennement corpulent, saumâtre, frais et équilibré. A gouter avec une mozzarella di bufala.

  • Alcool : 12,0%
  • Température de service optimale : Entre 6ºC et 8ºC

I Borboni Asprinio di Aversa Vite Maritata 2018
Recto et verso

M'inscrire maintenant !